PAGE

RETOUR

ROUTES POSTALES VERS LES PAYS EUROPÉENS

 

POSTAL WAYS TOWARD THE EUROPEAN COUNTRIES

En 1932, la Chine dépose son Memoranda auprès de la Société des Nations et invite les différents pays membres à modifier les routes postales qui acheminent le courrier vers la Chine.

La route « Via Sibérie » pour l’Europe est fermée et celle « Via Suez » est fortement conseillée.

La « frontière » Sino-mandchoue délimitée par la grande muraille au nord de Pékin est fermée au transit du courrier en provenance du Mandchoukouo et à destination de l’étranger. Seuls les courriers pour la Chine elle même ou, de la Chine vers le Mandchoukouo, sont admis à franchir la « frontière ». L’administration postale mandchoue va donc utiliser les deux voies disponibles. En priorité « Via  la Sibérie » en empruntant le Transsibérien et « Via le Pacifique ». La durée moyenne de l’acheminement du courrier vers l’Europe était de (1) :

1) Par la Sibérie de 12 à 16 jours

2) Par les U.S.A. De 23 à 24 jours


En 1939, lorsque l’Allemagne envahit la Pologne, la voie « Via Sibérie » est perturbée mais il semble que cela n’affecte pas, outre mesure, l’acheminement du courrier du moins jusqu’au 1er juillet 1940. A partir de cette date, le courrier pour la France et la Grande Bretagne ne peut plus transiter par la Sibérie (2). Il est acheminé « Via Pacifique » par le Canada ou les USA.


Le 22 juin 1941 l’Allemagne attaque l’URSS et l’acheminement du courrier par la Sibérie est dévié vers la Turquie « Via Istanbul ». Après le 8 décembre 1941 c’est la seule route pour le courrier en provenance ou à destination de la Chine sous occupation japonaise. Cette route est la suivante :

Transmandchourien jusqu’à Manchouli puis ligne secondaire de Manchouli à Chita,

Transsibérien de Chita à Novosibirsk,

Turksib (Turkestan-Sibérie) de Novosibirsk à Tashkent,

Transcarpien de Tashkent à Turkmenbasy,

Traversée de la mer Caspienne de Turkmenbasy à Baku en bac,

Ligne secondaire Baku-Tiflis-Erzerum-Istanbul,

Ensuite entrée en Europe via Sofia (Bulgarie), Belgrade (Serbie), Budapest (Hongrie) et Vienne (Autriche).


Alentour du 26 août 1944 la frontière bulgare est fermée. L’Armée rouge progresse en Roumanie et menace la Bulgarie. Le gouvernement déclare la neutralité (3). Le courrier arrivant d’Istanbul est donc refoulé. Il transite par Beyrouth puis le Caire à partir de là, c’est la voie « Anglaise » (4) vers l’Afrique-Occidentale puis par bateau vers la Grande-Bretagne ou le Portugal qui est privilégiée (5).


Sources :

(1) Ministère des Communications, Teishin jigyoshi pp 430-434 - Japanese Philately Vol 40-1 p. 31 et Vol 40-4 p 171

(2) Japanese Philately vol 40-1 p34

(3) bnr.bg/fr/post/100446448/1944-l’année-ayant-modifiée-l’histoire-de-la-Bulgarie

(4) www.histoire-et-philatélie.fr page 5 de « L'Empire Colonial 1936-1946 »

(5) Remerciements à M. Letaillieur membre de la Royal Philatelic Society de Londres pour ce complément d’information.